« Tranche » en résidence . Du 7 au 11/09

Crédit photo : Marie Frier

Résidence de création / enregistrement

Cette semaine nous accueillons en résidence les musiciens de Tranche qui ont grand soif de jeux, de création, de partage.

A retrouver en concert : le 20 novembre prochain, chez nos voisins de l’association Le Village à Cavaillon et dans tous les autres interstices possibles.

TRANCHE, c’est quoi ?

  • morceau d’une matière comestible, coupé assez mince, dans le sens de la largeur, avec un instrument tranchant
  • chacune des parties successives d’une opération de longue duré
  • impératif du verbe trancher

TRANCHE

Nous pourrions nous apitoyer face à l’absurdité du monde, mais non ! Quelques restes d’une rage salvatrice nous en empêchent, nous zigzaguons vers d’autres contrées pour plonger dans la fournaise des décibels. Béatitude juvénile devant des riffs simples, liberté de se noyer dans le bruit… les gardiens de chapelle n’y trouveront pas leur compte, les autres ouvriront grand leurs oreilles ! On passe Giono à la moulinette free-punk, en surfant sur des gammes indiennes imaginaires, on pousse l’illogisme des chiffres dans ses retranchements, c’est fantastique !

Une musique qui hurle sa joie comme son amertume, un rock ouvert dit en français, et qui nous secoue le corps !

TRANCHE

En véritable groupe de rock garage psyché punky bruitiste (on peut inverser), Tranche s’articule autour d’un solide noyau minimaliste guitare/basse/batterie dans lequel se jettent voix et trombone. Un chaos assuré par les personnalités singulières de Sylvain Mazens – initiateur du projet, Joris Savidan, Sébastien Bouhana et Marie Frier.

Distribution :

Sylvain MAZENS (Pusse, Cette chienne de vie, Stanley Kubi, Ernst Lavolé, API SProutch) : voix, trombone, guitare et compositions.
Sébastien BOUHANA (Grand Chahut collectif) : batterie
Marie FRIER (The Lobsters, matabiche, Sarah Mone, Nubuck) : basse
Joris SAVIDAN (Skrabble, Kukutwa, Gu) : guitare