Résidence La Nose – du 24 au 28 sept.

+ d’infos sur La Nose :

LA NOSE est une musique fraîche et noire, farfelue et épaisse, qui défonce les portes de nos petits pavillons à grands effets – papillons, tous objets confondus. Ecouter la nose, c’est ouvrir la fenêtre à des éléphants roses là pour vous enduire d’huile, à de perchés soleils qui se prennent pour vos yeux, à des folles, des magiques, et un risque couleur barbapapa qui vous monte aux narines.
Deux voix de femmes s’unissent en une bouche à deux têtes qui prend sa pomme d’adamour pour un Noé des îles et emmène à son bord quelque violoneuse débraillée d’origine douteuse et aux archets finement crasseux, un dégingandé guitariste afrorock, et une tappeuse-batteuse tout terrain équipée pour l’astral.
Ils aiment invoquer les visions de fontaines seventies à dada sur de tendres bluesmen, sortir les girafes du frigo, et puis pleurer ensemble devant la déraison et la globale sécheresse.

A ÉCOUTER : https://lanose.bandcamp.com/releases

LES MUSICIEN-NE-S

Lisa LANGLOIS (Toulouse, Sao Paulo, Tirana)
Sorcière du sens et du flair, la voix de Lisa porte des années de vadrouille aux côtés de musiciens roms, brésiliens, occitans, albanais, capverdiens, normands. Son parcours s’est lové instinctivement contre les polyphonies diverses et les laboratoires vocaux.
Pauline WILLERVAL (Marseille, Istanbul, Kergrist-Moëllou)
Echappée du conservatoire pour plonger quelques années dans l’Est, elle en garde une viole atypique, la gadulka, et s’en fait un compagnon de jeu idéal pour la composition et l’expérimentation. Elle écrit les textes et la plupart de la musique du groupe.
Aurélien ARNOUX (Marseille, New-York, Kinshasa)
Après s’être forgé un jeu curieux et puissant dans le jazz et le rock, il multiplie les collaborations avec le théâtre, notamment le théâtre contemporain d’Afrique de l’Ouest, dans lesquelles il a aussi un rôle de compositeur et de comédien.
François ROSSI (Marseille, Pluton, Paris)
Aussi à l’aise dans l’exigence du mathrock ou du jazz que dans la forêt libertaire des musiques improvisées, il a développé une large palette de nuances et d’expressivité. Son jeu précis donne au son du groupe sa solidité.